Fantasy

Le sorceleur #1

Auteur Andrzej Sapkowski
SagaLe sorceleur
EditionBragelonne
GenreDark fantasy
Publication2003
Nb de pages379
En quel honneurLire le roman à l’origine de la série à la recherche de détails inexpliqués

Résumé : Geralt de Riv est un personnage étrange, une bizarrerie de la nature, un mutant qui, grâce à la magie et à un long entraînement, mais aussi grâce à un mystérieux élixir, est devenu un meurtrier parfait. Ses cheveux blancs, ses yeux nyctalopes et son manteau noir effrayent et fascinent. Il parcourt des contrées pittoresques en gagnant sa vie comme chasseur de monstres. En ces temps obscurs, ogres, goules et vampires pullulent, et les magiciens sont des manipulateurs experts. Contre ces menaces, il faut un tueur à gages à la hauteur. Car Geralt est plus qu’un guerrier ou un mage. C’est un Sorceleur. Il est unique.

Au cours de ses aventures, il rencontrera une autoritaire mais généreuse prêtresse, un troubadour paillard au grand cœur, et une magicienne capricieuse aux charmes vénéneux. Amis d’un jour, amours d’une nuit.
Mais au bout de sa quête, peut-être pourra-t-il prononcer son dernier vœu : retrouver son humanité perdue…

Le Sorceleur, la série aussitôt terminée, j’enchaînais sur le premier tome de la saga à la recherche de détails.

Il s’agit d’un tome introductif qui vous place le décor, les éléments nécessaires pour comprendre le contexte politique et introduire les différents protagonistes. Sa construction particulière déstructure la chronologie. En effet, ce tome est un recueil de nouvelles construit autour du fil conducteur de la deuxième nouvelle intitulée “la voix de la raison” dans lequel le protagoniste principal, Geralt, se remet d’une blessure en repensant à ses aventures précédentes. Ce qui permet alors de nous en dire davantage sur ses expériences passées et son évolution dans le temps.

J’ai trouvé cette mise en place originale, changeante de la traditionnelle quête héroïque.

Je vous parlais de contexte. A ce sujet, nous retrouvons un thème redondant quand il s’agit de pouvoirs, les différences de classes. Nous le comprenons à la rencontre de Stregobor, un mage qui pense que le peuple ne “voit rien” car il n’est pas doté de magie. Un petit clin d’œil de l’auteur sans doute. Nous avons aussi une relation tendue entre les races tel que les elfes et les hommes.

Dans chaque nouvelle, de nouveaux protagonistes entourent Geralt, chacun avec leur personnalité et chacun avec leur développement progressif. Je pense notamment à Jaskier, un poète grivois et un peu maladroit qui le place parfois en situation de détresse cocasse. Il est très drôle. Je pense aussi aux personnages secondaires et leur patois ramenant l’univers au médiéval fantastique. Les rencontres sont assez spectaculaires, Il y a certains détails et précisions du récit que j’apprécie.

Geralt, c’est un l’anti héros parfait, le protagoniste susceptible et tendre au glaive et au muscle saillant, subissant son mal être et tentant de retrouver son humanité. Est-ce vraiment le bon choix quand on repense aux actions de l’humanité.

Dans ce premier tome, beaucoup de référence aux contes européens, parfois claire, parfois subtile (blanche neige, belle et la bête,etc). N’hésitez pas à me dire si vous en avez trouvé d’autre ! Qui dit conte dit morale et concept poétique comme : l’amour triomphe des malédictions, il faut suivre destinée, c’est le moindre mal. Tout cela dans un contexte de tensions et de manipulations, j’ai trouvé ça très bien construit.

Sur cette continuité de point positif, une plume pleine de dynamisme et d’originalité rythmant les histoires de manière à nous accrocher sur la longueur. Comme je vous disais, j’ai enchaîné sur le bouquin et j’ai vraiment adoré. Les détails et la construction, les thèmes abordés et les références.

Mon petit bonus : J’ai constaté les comparaisons subtiles entre série et roman dans le but de garder l’attention de l’auditeur. Sur des scènes peut être un peu trop longue dans un chapitre de roman par exemple, ce qui n’enlève rien au plaisir de lire l’un ou regarder l’autre.

Alors si vous êtes tentés de le lire ou même d’aller voir la série, n’hésitez pas. Ce sont tous deux des perles. Quant à moi, je fonce lire le tome 2!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *