Mes visionnages

Penny Dreadful #1-3

Titre original Penny Dreadful
Genre Drame, Horreur, Thriller, Dark fantasy
Création / Réalisation John Logan
Chaîne d’origine Netflix
Nb. de saisons 3
Nb. d’épisodes 27
Durée 47-60 minutes
Diff. originale 11 mai 2014

Synopsis : Dans le Londres de l’époque Victorienne, Vanessa Ives, une jeune femme puissante aux pouvoirs hypnotiques, allie ses forces à celles d’Ethan, un garçon rebelle et violent aux allures de cowboy, et de Sir Malcolm, un vieil homme riche aux ressources inépuisables. Ensemble, ils combattent un ennemi inconnu, presque invisible, qui ne semble pas humain et qui massacre la population…

Je vais vous dire ça avec le moins d’objectivité possible. Mais cette série est. Tout simplement. GENIALE.

Voici le topo : Londres 19eme. Ambiance et Background d’un sombre presque qu’angoissant en majorité et un éclairage froid et régulé en fonction des scènes. Penny dreadful a pour moi un visuel très travaillé que ce soit dans les décors ainsi que dans les accessoires et costumes. Pour les fans de Tim Burton, cela me rappelle beaucoup le visuel de Sweeney Todd. S’ajoute également les lieux ; musée d’histoire naturelle, asyle et cave tout à fait glauque. Vous l’aurez compris, l’univers est déjà riche de son décor et ce n’est pas tout.

Dans cette série, John Logan reprend les contes et mythes ou “penny dreadful”, nommée ainsi dans les petits magazines populaires de l’époque, et les revisite à sa sauce tout en restant fidèle à la base du mythe. Il reprend donc les histoires du docteur Frankenstein, de Dorian Gray et encore d’autres que je vous laisserais découvrir au fil des épisodes. Chaque protagoniste a sa propre histoire, sa propre malédiction dirais-je et chacun un but. Tous les secrets nous sont révélés au fur et à mesure et c’est un des principaux moyens du scénariste pour nous accrocher à la série. L’on pourrait ajouter que plus ils se rapprochent plus leurs histoires s’entre mêle et crée des liens très fort à mon sens. Il y a aussi le casting, en particulier Eva Green dans le rôle principal qui le joue sans retenue et ce qui nous fond totalement dans le personnage.

A mon avis, la trame principale n’est que prétexte au regroupement des personnages principaux qui petit à petit forme une chaleureuse famille bien que morbide. Les références sont telles que ce groupe m’a fait penser à la Ligue des gentlemans extraordinaire.

En bref, c’est une série avec pleins de persos intriguant et un visuel à tomber par terre, je vous la recommande sans hésitations !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *