Fantastique,  Mes lectures,  SF

Le Destructeur de livres et autres nouvelles

AuteurGuillaume Pernin
EditionTrésordudragon
GenreFantastique, SF
Nb de pages296
Publication2016
En quel honneurDécouverte sur SimPlement

Résumé : Un Destructeur de livres accomplissant sa besogne avec zèle, jusqu’au jour où un cas de conscience va chambouler les certitudes de son univers… Une princesse claquemurée dans sa haute tour qui tentera l’impossible pour que vive son rêve le plus cher… Un jeune étudiant tenaillé par l’horrible sensation que tout déraille autour de lui et confronté à la pire abomination qui soit… Un cycle infernal où le rêve traumatisant attire comme un aimant la protagoniste vers sa destinée… Qu’y a-t-il de l’autre côté du miroir ? C’est le mystère que le héros va percer à jour, à son grand effroi… Et enfin, Koki, paria de la société d’après la Chute ayant échappé au pire mais vivant avec un épouvantable fardeau… Des ténèbres naît la lumière…

Le recueil de nos vies tourmentées.

Non sans oublier la réception de cet objet-livre tout particulièrement canon. Je me suis lancée dans la lecture de ces histoires dont les événements fantastiques ne sont que les démons de notre propre réalité. L’auteur agit ici comme un conteur et remplace ses chutes par une sorte de morale engagée tout à fait honorable. J’ai apprécié restée d’abord perplexe et enfin déceler un style qui vous laisse des interrogations quand a l’actualité.

Et pour se faire, M. Pernin use de ses talents d’écriture avec beaucoup de rigueur, d’un vocabulaire riche (qui m’a d’ailleurs parfois fait défaut) et un d’un humour furtif qui m’a donné le sourire à différents moments . Il faut dire que le décor est placé de tel façon que l’on se met dans la peau des protagonistes. J’ai été mélancolique, j’ai eu la frousse tout comme j’ai été attendrie.

Et enfin parlons des thèmes récurrents. La mer, l’espace, les miroirs, le fond d’un placard et toutes ces dimensions vastes et inexpérimentées de l’homme. Y’aurait-il un lien entre toutes ces nouvelles, une sorte de fil rouge dissimulé? La représentation d’un but inatteignable ? Ou les seuls rêves de découverte de l’auteur lui même?

Je vous laisse vous pencher sur le sujet 😉

Je n’aurais qu’un point négatif à donner. Certaines longueurs qui nous perdent. Tout particulièrement dans Tour d’Ivoire. Les aventures tristes et seules de la princesse m’amenaient vers une autre finalité que celle donnée et je suis restée déçue. Mais ce n’est que mon ressenti.

J’avais vraiment hâte de recevoir ce livre et son originalité m’a surprise et inspirée. J’espère qu’il en sera de même pour vous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *