Mes sorties

Musée des Beaux-Arts de Lille

Scène de la vie publique : Jésus, Marthe et Marie

Jeudi dernier, nous avons décidez avec ma camarade de classe de consacrer la partie libre de notre emploi du temps à une visite. Nous sommes donc allée réviser les scènes bibliques dans l’iconographie des œuvres du Musée des Beaux-Arts de Lille. (Logique pour des étudiantes en Histoire de l’Art et de l’archéologie)

C’était très intéressant d’y aller sans avoir préalablement revu notre cours car nous nous sommes rendus compte que cela nous venait en coopérant et en observant. Ce qui est une façon méthodique et essentielle pour l’apprentissage. Je me suis impressionnée moi-même.

Voici donc quelques œuvres qui m’ont marquées.

La résurrection

Tout d’abord celle ci. C’est une pièce de retable en albâtre polychromé et rehaussé d’or trouvée en Angleterre vers 1400.

Si vous souhaitez voir ce que j’appellerai son “petit frère jumeaux” vous pouvez vous rendre sur le blog de Isaakir.

Je l’ai trouvé assez drôle de part l’impression que la sculpture du christ s’envole en criant “youpi!”.

Scène de la vie du christ et le couronnement de la vierge

Encore une pièce de retable, cette fois ci en Ivoire datant de 1315-1330. Ce fût notre première réussite! Si vous regardez de bas en haut, vous remarquerez les grands événements de la vie du christ ainsi que des scènes doubles. Nous avons par exemple, l’Annonciation, le Christ parmi les Docteurs, le Dernier Repas du cChrist ou encore l’Ascension.

Scène de l’apocalypse : L’ascension des élus et la descente aux enfers des damnés

Ces deux scènes ont été particulièrement facile à reconnaître. Je vous les présente parce que j’apprécie la peinture en générale. De plus, je remarque un travail de l’artiste assez subtil quant aux différences de représentations entre Eden et Enfers.

Vénus

Partons maintenant dans un tout autre contexte. Nous devons également étudier la mythologie dans l’art, un thème abordé à des époques biens éloignées les unes des autres. C’est sans hésité que je vous appose une représentation de Vénus. Ma déesse Greco-romaine préférée si j’ose assumer.

Et enfin, pour mon petit plaisir personnel, un des nombreux paysages affichés dans ce musée pour lesquels j’adore la beauté, la précision et la profondeur. Ils m’inspirent l’aventure et la découverte. Je me demande ce qu’il peut y avoir au delà et je laisse parcourir mon imagination tout le long de mon observation.

Paysage

En espérant que cela vous donnera envie de visiter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *