Mes lectures

Le carnet de Maden

AuteurCloé et Tatiana Duc
EditionHLab
GenreRécit d’aventure
Nb de pages 137
PublicationAoût 2019
En quel honneurRecherche de SP sur Netgalley

Résumé : Retrouvez les aventures de Maden avant sa rencontre avec Naola, la petite serveuse du Mordret’s Pub !

Maden mène une vie tranquille, entre son frère, les entraînements à la voile et la pêche, loin des conflits de la Fédération.

Mais la paix ne peut pas durer éternellement, et tout bascule quand les sorciers attaquent son petit village breton et enlèvent tous les jeunes enfants.

Parti à la recherche de son frère kidnappé, une périlleuse quête débute pour Maden. Elle le mènera au cœur des Halles Basses de Stuttgart, un monde dont il lui faudra rapidement comprendre les règles, s’il ne veut pas y perdre un morceau de lui-même…

Un roman assez facile à lire. A vrai dire, j’ai apprécié le concept de ”carnet” qui est en faite le journal intime de ce personnage principal nommé ”Maden”.

C’est donc une date par chapitre dans lequel le protagoniste raconte ses dernières péripéties avec sa franche manière de parler.

C’est une histoire se déroulant dans un semblant post apocalyptique que l’on nommera post cataclysme, le tout dans une période bien avant la notre. C’est un univers steampunk avec ce qu’on appellerai des magiciens, des cyborgs (mécamage dans le roman) et des humains. Il y a un concept de supériorité des sorciers et tout une histoire politique derrière.

Dans le bouquin, Maden raconte son petit train de vie pour devenir marin. Quand des sorciers débarquent pour enlever les jeunes de son village et notamment son frère. Il part alors a sa recherche et traverse différentes villes, différents états d’esprit et différentes étapes de son passage à l’adulte.

En effet, c’est intéressant de noter que le gamin à 12 ans en partant et qu’on le quitte à sa majorité il me semble. Pendant tout ce temps, il lui arrive un tas de coup dure de la vie que seul un gamin comme lui pourrait endurer.

Au début j’avoue je ne comprenais pas trop dans quoi je m’embarquais et que le gamin vient de Bretagne à la base donc j’avais du mal avec certaines expressions. Mais comme je le disais, il va évoluer en fonction des endroits ou ils voyagent et change sa façon d’agir et donc de parler.

C’est un roman assez intéressant pour les ados comme les adultes. Je l’ai lu d’une traite et j’ai apprécié ce moment de lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *